L’agrile du frêne est un insecte ravageur, originaire d’Asie, qui s’attaque qu’aux frênes. En quelques années, il a tué des millions de frênes en Amérique du Nord. Les infestations peuvent leur causer des dommages importants. Le dépérissement, voire la mort, des arbres infestés par l’agrile du frêne est dû aux larves qui vivent sous l’écorce des frênes. En 2008, l’ACIA (Agence canadienne d’inspection des aliments) a confirmé la présence de l’agrile du frêne en Montérégie. 

(Photo : Agence canadienne d'inspection des aliments)

(Photo : Agence canadienne d’inspection des aliments)

Prévenir la propagation de l’agrile du frêne

L‘ACIA impose des restrictions interdisant le déplacement des billes de frêne et du bois de chauffage. Le déplacement de produits du frêne représente le risque le plus important de propagation de l’agrile du frêne dans des régions non réglementées. Tout comme les autres régions où l’agrile du frêne a été répertorié, l’ACIA impose une interdiction de transport des produits de frêne qui pourraient avoir été contaminés.

À cet effet, plusieurs mesures sont mises de l’avant pour éviter la propagation de cet insecte nuisible :

  • Abattre les frênes infestés entre le 1er octobre et le 15 mars
  • Éviter de mettre les branches de frêne dans la collecte des ordures ménagères; les apporter à l’écocentre entre le 1er octobre et le 15 mars, ou les faire broyer en copeaux sur place (plus petits que 2,5 x 2,5 cm sur deux dimensions).

Comment identifier un frêne infesté?

  • Galeries en forme de « S » entre l’écorce et le bois
  • Trou en forme de « D » dans l’écorce
  • Dépérissement de la cime de l’arbre
  • Présence de pousses sur le tronc et les racines
  • Fendillement de l’écorce à la verticale

(Source : Ressources naturelles Canada)

Share on Facebook