Au Québec, la berce du Caucase est considérée comme une plante exotique envahissante. Sa sève contient des toxines qui sont activées par la lumière et qui rendent la peau extrêmement sensible au soleil, causant des dommages cutanés (lésions apparentées à des brûlures, douloureuses et parfois graves).

Le contrôle des plants peut être fait par une coupe ou une tonte printanière à environ 15 cm du sol. Cette dernière doit être répétée par la suite au moins deux à trois fois au cours de la saison. La tonte est une méthode de contrôle temporaire seulement, car elle favorise la repousse de nouvelles tiges.

Avant de toucher la plante, il est important de se protéger adéquatement pour éviter les brûlures causées par la sève de la plante :

  • Couvrir toutes les parties du corps par des habits protecteurs non absorbants (matériaux synthétiques et imperméables) ;
  • Éviter de mettre en contact les vêtements souillés avec d’autres objets ou vêtements et les nettoyer avant tout usage ultérieur ;
  • Protéger les yeux et tout le visage avec une visière.

Méthode de contrôle :

  • Les racines de la plante doivent être sectionnées à une profondeur d’environ 20 cm sous la surface du sol à l’aide d’une pelle ou d’un couteau rigide pour les retirer de terre. Cette manœuvre devrait être effectuée tôt au printemps et répétée au cours de la saison de croissance.
  • Un travail profond du sol, jusqu’à 24 cm de profondeur, peut significativement limiter la repousse des plants et la germination des graines.
  • Sur une colonie de petites superficies, couvrir la zone infestée d’une toile géotextile après avoir coupé les racines et les tiges pour entraver les repousses.

Pour de plus amples informations, visitez le site Internet du ministère de l’Environnement et de la lutte contre les changements climatiques au www.melcc.gouv.qc.ca

Share on Facebook