Services d’urgence

Le Service de sécurité incendie et des premiers répondants

En 1996, la municipalité du Canton de Shefford s’est dotée dans un premier temps d’un service de pompiers volontaires et, par la suite en 2000, d’un service de premiers répondants, de sorte qu’en matière de service de sécurité, Shefford se compare avantageusement à plusieurs municipalités du Québec. En 2013, la municipalité a en outre embauché un préventionniste à temps plein.

Le service de sécurité incendie est occasionnellement à la recherche de personnes intéressées à joindre ses rangs. Le service recherche des personnes souhaitant s’impliquer au sein de la communauté et se mettre au service de leurs concitoyens. À cet égard, les femmes et les hommes qui constituent l’effectif du service de sécurité incendie de Shefford sont fiers de faire partie de ce service de sécurité incendie et de consacrer un temps précieux à la formation, au maintien de leurs compétences et aux interventions afin de contribuer à la sécurité de leurs parents, voisins et amis.

L’historique

La toute première mention d’un incendie sur le territoire du Canton de Shefford remonte au procès-verbal du 5 mars 1923; le feu avait alors ravagé la ferme de C. A. Taylor. Par la suite, c’est en 1950 que l’on trouve la trace officielle d’un autre incendie, qui avait alors touché la grange d’un certain Rolland Bourbeau, sur la route 112, détruisant le fourrage et les installations, et tuant deux chevaux et une trentaine de vaches. C’est enfin en 1959 qu’il est fait mention, toujours dans un procès-verbal de la réunion du conseil du mois de mai, d’une première intervention du service des incendies de Waterloo sur le territoire du Canton de Shefford.

C’est en 1962 que commence la négociation d’une première entente entre la ville de Waterloo et le Canton de Shefford pour la desserte du territoire par la brigade de pompiers volontaires de Waterloo. Cette entente entre en vigueur au mois d’août de la même année.

La forme que prenaient ces ententes a évolué avec les années, passant au départ d’un simple tarif horaire versé pour les interventions sur le territoire du Canton, pour en arriver à un tarif fixé par tranches de 100 $ de la valeur de l’évaluation foncière; avec le temps, ces ententes se sont aussi assorties de participation financière à l’achat d’équipement, notamment des pinces de décarcération en 1991 et un défibrillateur cardiaque ainsi qu’un véhicule d’intervention rapide en 1994.

C’est également en toute fin de cette année, 1994, qu’un groupe de citoyens du secteur Ouest du Canton dépose une demande officielle pour être desservi par la caserne de Bromont, dans le principal but d’améliorer le service et de réduire les primes d’assurance.

Avant 1996, la municipalité était protégée par une seule caserne, soit celle de Waterloo.

Afin d’offrir une protection supérieure à la partie Ouest de son territoire, le Canton de Shefford décida d’implanter sa propre caserne. Celle-ci fut inaugurée le 15 décembre 1996, par suite des recommandations relatives à la protection incendie préparées par M. Claude Fortin. Érigée au 96, rue Raymond-Lemieux, dans la partie Ouest du Canton de Shefford, la caserne est pourvue d’un service de pompiers dès février 1997. Un service de premiers répondants s’ajoutait par la suite en juin 2000. De plus, par le biais d’ententes mutuelles intermunicipales avec nos villes limitrophes, les citoyens et les citoyennes de la municipalité du Canton de Shefford peuvent compter sur une déserte optimale lorsque survient un sinistre.

Structure organisationnelle du Service de sécurité incendie

Depuis 2013, suite à une restructuration, le service de sécurité incendies de Shefford peut compter sur un effectif bien formé, réparti comme suit :

  • Directeur du service
  • Directeur-adjoint
  • Capitaine à la formation et aux opérations
  • Officier SST
  • Trois (3) lieutenants : un responsables de l’équipe de jour et deux autres pour chacune des équipes de soir
  • Vingt-cinq (25) pompiers, dont dix-neuf (19) sont aussi premiers répondants
  • Trois (3) premiers répondants

Les milieux d’interventions

Lorsqu’un citoyen requiert les services des pompiers en composant le 911, le répartiteur de la centrale d’urgence-incendie, en l’occurence CAUCA (Centrale d’appels d’urgence Chaudière-Appalaches), par entente avec votre municipalité, fait d’abord appel aux pompiers de  Shefford et, en fonction de l’adresse de la résidence d’où provient l’appel, la répartition se fait automatiquement aux services de Waterloo ou Bromont, dépendamment de l’endroit de provenance de l’appel.  Les pompiers  de Waterloo interviennent sous forme d’entraide automatique surtout à l’Est et au Sud-est de notre territoire, alors que les pompiers  de Bromont interviennent sous forme d’entraide automatique au Sud du territoire.  Quant aux premiers répondants de Shefford, ils interviennent sur tout le territoire de la municipalité, sans égard à la provenance de l’appel.

Les raisons d’être des pompiers et premiers répondants

Votre municipalité a décidé de créer son propre service de pompiers et de premiers répondants, en plus d’utiliser par entente le service de pompiers de Waterloo :

  • en raison de la superficie du territoire à couvrir, notamment en matière des appels d’urgence médicale;
  • pour avoir, en cas de sinistre, un temps de réponse adéquat et comparable aux autres municipalités;
  • pour offrir un service à un coût raisonnable;
  • pour permettre à un plus grand nombre de citoyens et citoyennes d’avoir une caserne de pompiers à moins de huit (8) kilomètres de leur domicile, ce qui peut leur assurer des primes d’assurances acceptables;
  • pour assurer une réponse rapide d’intervenants formés pour stabiliser les victimes d’urgences médicales, en raison de l’étendue du territoire et du nombre parfois restreint d’ambulances disponibles à proximité;

pour respecter les orientations ministérielles du schéma de couverture de risques adopté par la MRC de la Haute-Yamaska en 2013.

Les ressources en place

La caserne

La caserne, située au 96 rue Raymond-Lemieux, a été inaugurée en décembre 1996. Elle abrite les trois camions du Service de sécurité incendie. Quant au véhicule d’intervention des premiers répondants, il se déplace à l’échelle du Canton, selon le premier répondant qui est en devoir. De plus, le véhicule attitré au préventionniste se déplace au gré des interventions de prévention, de lutte contre les incendies ou d’urgences médicales, selon les besoins. Rénovée et agrandie en 2007 pour en améliorer la capacité et la fonctionnalité, la caserne comprend dorénavant diverses installations (rangement, salle de formation, vestiaire, bureaux réservés à l’administration et à la prévention, etc.), et ce, en plus de deux réservoirs souterrains de près de 1 500 gallons (6 800 litres). Elle est chauffée au propane et est autonome grâce à une génératrice. Enfin, elle peut être utilisée comme centre d’accueil ou de coordination lors de situations d’urgence.

Les camions

Au moment de sa fondation, le service de sécurité incendie se dota de camions usagés afin de réduire les coûts de mise en œuvre du service. L’autopompe 1984 possédait un réservoir d’eau de plus de 750 gallons et pouvait pomper 750 gallons par minute. Ce camion était pourvu de boyaux de  4 pouces (10 centimètres), d’une longueur de plus de 1 000 pieds (300 mètres), de boyaux de 2½ pouces (6 centimètres) d’une longueur de plus de 800 pieds (250 mètres), de boyaux de 1 ¾ pouces (3 centimètres) d’une longueur de 400 pieds (200 mètres), de mousse de classe A et B, d’échelles, d’une génératrice, d’un ventilateur à pression positive et d’équipement pour les feux de forêts.

Un second camion, une citerne 1994d’une capacité de 1 500 gallons faisait aussi parti de la flotte au moment de la fondation du service.

En 2007 et en 2008, l’auto-pompe et la citerne furent remplacées par deux véhicules à peu de chose près identiques; la principale différence réside dans le fait que l’un des véhicules est doté d’une piscine et de dispositifs différents pour le déchargement d’eau dans cette piscine ainsi que d’une pompe portative pour puiser de l’eau à diverses sources (ruisseau, lac articifiel, voire même piscine au besoin). Il s’agit de deux véhicules de marque International, d’une capacité chacun de 2 000 gallons, dont les pompes ont une capacité de 1 050 gallons/minute.

Un troisième véhicule est utilisé lors des interventions incendie par le service. Cette unité de secours, au départ un véhicule de 1998 (ancienne ambulance), est aménagée pour faciliter le rangement de l’habillement complet de 18 pompiers, de 6 appareils respiratoires, de la caméra thermique, du détecteur de gaz et de divers outils, dont un panier pour l’extraction de victimes d’urgence médicale d’endroits difficiles d’accès. Ce véhicule sert aussi de poste de commandement lors d’interventions. Le véhicule initial a été remplacé en 2011 par un véhicule de marque Ford, mieux adapté aux nouvelles exigences en matière de sécurité incendies.

Au début, le véhicule des premiers répondants était une vieille ambulance, qui fut rapidement remplacée par un Dodge Durango 1998. Il s’agissait d’un véhicule d’urgence qui ne servait que pour les appels médicaux. Il était d’ailleurs doté de tout l’équipement permettant de faire face aux principales urgences médicales : défibrillateur, oxygène, trousse de premiers soins complètes, planches pour l’extraction des blessés lors des accidents, matelas coquille pour immobilisation des blessés, etc. En fin de vie utile, ce véhicule a été remplacé en 2009 par un Ford Explorer, qui remplit les mêmes fonctions.  Il est en permanence sur la route afin de répondre plus efficacement aux appels.

Un cinquième véhicule s’est ajouté à la flotte du service de sécurité incendies de Shefford en 2013. Il s’agit d’une camionnette (style « pick up ») de marque Toyota, qui est principalement utilisée pour la prévention et le transport d’équipements lors d’incendies.

Les sources d’approvisionnement en eau

Dès le début d’un incendie, vos pompiers peuvent compter sur deux réservoirs de près de 750 gallons chacun incorporés à la caserne, ainsi que sur les 4 000 gallons d’eau de l’autopompe et de la citerne. De plus, comme source d’approvisionnement, ils peuvent utiliser les 18 bornes-fontaines sèches installées par votre municipalité sur les lacs qui sont la propriété de particuliers et avec lesquels la municipalité a signé des ententes de servitude.

Une borne-fontaine sèche est une source d’eau statique située près d’un lac et à laquelle il est facile de raccorder une pompe pour aspirer l’eau malgré une surface glacée tandis qu’une borne-fontaine vive est une source d’alimentation n’exigeant pas l’utilisation d’une pompe pour puiser l’eau, puisque la pression d’amenée de l’eau est assurée par gravité, le lac à la source étant situé sur la montagne, en amont des prises d’eau.

Dix-huit de ces bornes-fontaines sont actuellement implantées sur :

  • le chemin Maheu;
  • la rue Carmen;
  • la rue de l’Impasse de l’érablière;
  • la route 241 (au coin de la rue Beaumont);
  • le chemin Darby;
  • la rue Noble;
  • le chemin Clark Hill;
  • le chemin du Golf;
  • le chemin du Mont-Shefford;
  • la rue du Versant-Ouest;
  • la rue Lafrenière;
  • la rue Bonaventure;
  • la rue de la Roseraie;
  • le chemin Saxby Nord.
  • la rue Brandrick
  • le chemin Fulford
  • la rue Allen
  • le chemin Allard
  • la rue Gauvin
  • le chemin Ostiguy

Le Service s’est aussi doté de neuf bornes-fontaines vives alimentées par une conduite reliant le lac Coupland à la Ville de Granby. Une entente avec cette dernière a permis la réalisation de ce projet. Ces bornes sont situées sur les rues suivantes :

  • Raymond-Lemieux;
  • Saxby Sud;
  • Daudelin;
  • Paquette;
  • Dupuis;
  • Lorraine;
  • Maheu;
  • Maher;
  • Boisvert.

Les moyens de communication

Après avoir doté la montagne de Shefford d’une antenne pouvant faciliter les communications, la municipalité du Canton de Shefford a pourvu chaque pompier d’un téléavertisseur. De plus, notre service de sécurité incendie bénéficie de radios-mobiles (fixés dans les véhicules) et de radios portatifs, portés par les officiers et les pompiers.

Les premiers répondants

Les premiers répondants sont formés et désignés pour intervenir dans certaines situations d’urgences médicales. Ils reçoivent une formation de base en soins préhospitaliers, ainsi qu’une formation continue variable plus spécialisée et adaptée aux besoins. Tous les citoyens de la municipalité du Canton de Shefford peuvent profiter de ce service en situation d’urgence. De plus, celui-ci est offert gratuitement. Dans les situations d’urgences médicales, notamment arrêt cardio-respiratoire, accident vasculaire cérébral, accidents de la route, accouchements et autres, les premiers répondants jouent un rôle extrêmement important. Les premiers répondants n’effectuent jamais le transport des victimes vers les hôpitaux, ce transport relevant de la responsabilité des techniciens ambulanciers.

 Les premiers répondants ont pour mission :

  • De se rendre sur place le plus rapidement possible.
  • De donner les premiers soins à la victime afin de stabiliser son état.
  • De préparer la victime dans l’attente des ambulanciers, notamment en l’installant dans un environnement sécuritaire.
  • D’offrir un soutien aux techniciens ambulanciers lorsqu’ils arrivent sur les lieux.